Le Recueil Chartier d’Antoinette de Maignelais, maîtresse du roi Charles VII

Le manuscrit qui a été proposé comme le numéro 18 de la vente du 25 mai 2016 chez Christie’s à Londres est un manuscrit dont on avait perdu la trace depuis 1937. C’est à ce moment-là qu’il fut vendu chez Sotheby’s à Londres à la librairie Maggs. Le collectionneur alsacien Maurice Burrus l’a acheté en 1938 et après sa mort en 1959 le manuscrit est resté dans la famille, jusqu’à maintenant.<--break->

A la vente du mois de mai, le manuscrit n’a pas été vendu (cf. les résultats de la vente, ou encore cet article dans la New York Times) et nous attendons de savoir ce qu’il va devenir. Seulement quelques rares photos du manuscrit sont disponibles pour l’instant, sur le site de Christie’s, sur Twitter (ici, ici, ici) ou des blogs (ici).

[NB : Mise à jour du 6 mars 2018 : après plus d’un an et demi d’incertitude du devenir du manuscrit, il a maintenant non seulement été acquis par une collection publique, mais a aussi été numérisé et mis à la disposition de tous, grâce à la Beinecke Library : New Haven, Yale University, Beinecke Library, MS 1216.]

Le manuscrit

Comme nous pouvons le lire dans le catalogue de la vente Sotheby’s le contenu textuel du manuscrit est comme suit : Continuer la lecture