Terminologie ancienne du livre

Cite this article as: Martin Morard, "Terminologie ancienne du livre," in Libraria, 25/08/2021, https://libraria.hypotheses.org/86.

§  DERNIÈRE MISE À JOUR : 27.8.2021

§  DERNIÈRES NOTICES RENSEIGNEES (par ordre de mise en ligne)

foleus, symbolum, arca, archivum, clavis, exedra, linteum, ligamen, evangelista, evangelistarium, exemplum, quaternarius. volumen. commentarius. commentarius perpetuus postilla, stille, biblia postillata, scogius, domuncula, alapa, custodia, colundellus, quaternullus crinale, batticum, Psalterium continuum, Nabla, intercisum, legendier, légende, legenda, commemoratio, commémoraison, Ad usum, proprietas, cista, studium…

INDEX Continuer la lecture

Appel à articles (en français ou anglais) pour la revue Balisages

En vue d’une publication dans la revue Balisages, un appel à articles (en français ou anglais) est lancé sur le thème : Récit et médiation des collections : comment on raconte l’histoire des bibliothèques. Ce dossier est coordonné par Fabienne Henryot (Enssib, CGN-Université de Lyon).

L’échéance pour la soumission des articles est le 28 juin 2021 ; la publication du volume est prévue pour avril 2022.

Pour le texte complet de l’appel et plus d’informations, voir ici.

In view of publication in the journal Balisages, a call for papers (in French or English) is launched on the topic : Narrating and mediating collections: how to tell the story of libraries. Editor of the volume is Fabienne Henryot (Enssib, CGN-Université de Lyon).

The deadline for handing in the articles is on 28 June 2021; the publication of the volume is foreseen for April 2022.

For the complete text of the call and more information, see here.

 

 

 

Journée d’étude Jean de Montmirail en ligne, 22 juin 2021

Le mardi 22 juin 2021, de 14h à 18h, se déroulera un après-midi d’étude en ligne sur Jean de Montmirail et son réseau (13e siècle), où il y aura aussi question de la bibliothèque de l’abbaye de Longpont.

La Vie de Jean de Montmirail (BHL 4415) décrit l’existence et les miracles d’un grand aristocrate du nord de la France qui, à l’issue d’un intéressant itinéraire de conversion, devint cistercien à l’abbaye de Longpont où il mourut en 1217 et où il fut enseveli.

Le texte de sa Vita (AA. SS. Sept. VIII, Anvers, 1762, 218-235) fut écrit par un moine de Longpont, dans les années 1230- 1240 – peut-être Gauthier d’Ochies, abbé de Longpont (v. 1198-1219) puis de Cîteaux (1219-1236) –, sans doute en lien avec un projet de canonisation pontificale. Attesté par une lettre de Grégoire IX (1236), ce projet n’aboutit pas, mais il suscita une enquête dont nous conservons quelques traces dans un manuscrit, provenant de Cîteaux, qui n’avait, jusqu’ici jamais été identifié comme tel, ni mis en relation avec la tradition de la Vie de Longpont. L’un des éléments clefs de la Vita, mais également des suppléments issus de l’enquête, réside dans la construction d’un modèle de conversion aristocratique qui eut d’ailleurs une certaine réception dans les milieux proches de la cour capétienne et des ordres mendiants.

Outre cette Vie, on conserve sur ce grand aristocrate – qui cumule les honneurs au nord du royaume de France et aux marges occidentales de l’Empire – des sources nombreuses : des documents diplomatiques, quelques objets et un monument funéraire qui permettent de mieux suivre l’itinéraire de ce personnage, ainsi que les ressorts de la promotion du culte de Jean comme résultat des actions conjointes des moines de Longpont et de la famille de Montmirail

Pour l’historien, le parcours biographique de Jean de Montmirail ainsi que sa Vie constituent donc un laboratoire de choix pour explorer conjointement le très vif contexte de la vie religieuse du nord de la France, les stratégies de communication des Cisterciens (et notamment de la communauté de Longpont) envers les Grands et les pratiques religieuses de la chevalerie.

Depuis désormais deux ans, le dossier hagiographique fait l’objet d’un atelier, ouvert aux étudiants du master Mondes Médiévaux de Lyon, qui entend d’une part proposer une nouvelle édition et une traduction française de la Vita et d’autre part susciter et mettre en relation des travaux – dont certains déjà en cours – sur les multiples enjeux de ce dossier.

L’objectif de cette première rencontre est de rassembler autour de ce dossier exceptionnel des spécialistes de la chevalerie du nord du royaume de France et de l’hagiographie et des bibliothèques cisterciennes.

 

Cécile Caby (CIHAM, Lyon 2), Le dossier hagiographique de Jean de Montmirail entre contrôle pontifical de la sainteté, stratégies cisterciennes et renouveau pastoral à la fin du XIIIe siècle

Jérémy Delmulle (CNRS, IRHT), La bibliothèque de Longpont et les recherches sur Jean de Montmirail au XVIIe siècle

Nicolas Ruffini-Ronzani (UCLouvain / Université de Namur), Entre Champagne et Cambrésis, Jean de Montmirail dans les réseaux aristocratiques de son temps

Discussions avec Xavier Hélary, Marie Isaïa, Alexis Grélois, F. Peloux et alii.

Pour obtenir le lien de connexion : cecile.caby@univ-lyon2.fr

Exposition sur les manuscrits enluminés français et flamands à Madrid (avril-sept. 2021)

Une exposition sur les manuscrits enluminés d’origine française et flamande conservés à la Bibliothèque nationale d’Espagne a ouvert le 30 avril à à Madrid et durera jusqu’au 5 septembre 2021.

Une exposition virtuelle et un document de description donnent une idée de l’ensemble et de quelques-uns des ouvrages exposés.

Un catalogue (500 pp.), écrit par Samuel Gras, accompagne l’exposition.

Entrée gratuite, mais inscription obligatoire pour des raisons sanitaires (maximum du nombre de visiteurs).

 

Workshop en ligne sur les manuscrits médiévaux de l’abbaye de Corvey (27-28 mai 2021)

Les 27 et 28 mai 2021, aura lieu un workshop en ligne sur les fonds, les recherches en cours et les perspectives à propos de la bibliothèque médiévale de l’abbaye de Corvey (Allemagne) :

« Die mittelalterliche Bibliothek der Reichsabtei Corvey. Bestände, Forschungsstand, Perspektiven »

Le projet « Die mittelalterlichen Buchhandschriften der Klosterbibliothek Corvey digital », mené par la Universitätsbibliothek Marburg et la Erzbischöflich Akademischen Bibliothek Paderborn (2019-2021) et financé par la Deutsche Forschungsgemeinschaft vise faire des recherches sur la bibliothèque médiévale de Corvey et de numériser tous les manuscrits conservés de cette collection.

L’abbaye bénédictine de Corvey (Höxter, Rhénanie-du-Nord-Westphalie) fut fondée juste après la mort de Charlemagne en tant que Nova Corbeia (la nouvelle Corbie). La riche bibliothèque monastique fut dispersée en grande partie durant la guerre de Trente Ans (1618-1648) et puis encore après la dissolution de l’abbaye en 1803. Les quelque 160 manuscrits actuellement connus sont dispersés dans une cinquantaine de bibliothèques. 60 en sont à la Bibliothèque universitaire de Marburg et à la Bibliothèque épiscopale de Paderborn.

Cette journée d’étude est à la fois l’occasion de creuser des aspects spécifiques de cette bibliothèque, mais aussi de réfléchir sur les projets numériques atour des bibliothèques médiévales plus en général.

Programme provisionnel :

Jeudi 27 mai 2021

10h00 : Begrüßung und Grußworte Continuer la lecture

Colloque en ligne sur les livres médiévaux et les technologies modernes (Bibliothèque royale de Belgique, 6-7 mai 2021)

Les 6 et 7 mai 2021, KBR organisera un colloque en ligne autour des manuscrits médiévaux et imprimés anciens, et des humanités numériques dans les Anciens Pays-Bas : “Old Books and New Technologies: Medieval Books and the Digital Humanities in the Low Countries”.

Ce colloque se focalisera sur la manière dont les nouvelles technologies peuvent soutenir la recherche.

Programme

Jeudi 6 mai 2021
9h30 Welcoming Speech
9h45 Introductory Speech: Lucien REYNHOUT (KBR / ULB)

KEYNOTE LECTURE
10h00 Mike KESTEMONT (UAntwerpen) – Folgert KARSDORP (KNAW Meertens Instituut, Amsterdam) : “Libraries as Book Traps: Statistical Methods from Ecology to Study the Survival of Historic Literature” Continuer la lecture

Après-midi d’études en ligne depuis la Bibliothèque universitaire de Glasgow sur les livres du 15e siècle et les collections (21 avril 2021)

Le 21 avril (14h00-16h30) AMARC (The Association for Manuscripts and Archives in Research Collections) organise un après-midi d’études : “The Fifteenth Century Book: Manuscripts in the Early Age of Print”. Le programme est accueilli et organisé par la Bibliothèque universitaire de Glasgows, mais se déroulera en ligne.

 

Programme : Continuer la lecture

Colloque international : Monastica historia V: Bibliothèques monastiques entre Moyen Âge et Lumières (7-9 déc. 2020, en ligne)

Du 7 au 9 décembre 2020 aura lieu à l’abbaye bénédictine de Broumov (République tchèque) et en ligne le colloque international Monastica historia V: Bibliothèques monastiques entre Moyen Âge et Lumières (Mezinárodní konference Monastica historia V: Klášterní knihovny mezi středověkem a osvícenstvím).

Le colloque, à l’origine prévu aux 27-29 avril 2020 a été reporté aux 7-9 décembre 2020.

 

Monasteries and convents have been seen as intellectual centres since the medieval period. Hence manuscripts and books, their production and preservation, have always been part and parcel of them. There is no surprise that the role of monastic libraries, as well as of manuscripts and books, has changed throughout centuries, depending on transformations of society and monastic institutions. The monastic libraries have preserved their treasures and general knowledge, yet they might have participated in the propagation of Christian gospel, combatted the non-Catholics, or served as a tool of self-presentation. The ambition of the 5th edition of the international symposium entitled Monastica historia V is to focus on such issues. Continuer la lecture

Colloque en ligne: Networks of Manuscripts, Networks of Texts (21-23 oct. 2020)

Dans le cadre du projet “Innovating Knowledge” sera oganisé un colloque en ligne les 21-23 octobre 2020 sur les réseaux de manuscrits et de textes au Moyen Âge : « Networks of Manuscripts, Networks of Texts ».

 

Programme :

Mercredi 21 octobre 2020

13.15-13.30 Mot de bienvenue

Network Analysis as a Method for the Study of Manuscripts Continuer la lecture

Un nouvel outil en ligne : Book Owners Online

Le nouveau site Book Owners Online (« BOO ») conçu et créé par l’historien du livre anglais David Pearson propose un répertoire de collectionneurs et possesseurs de livres, avec actuellement un accent sur les anglais du 17e siècle (actuellement 1400 notices).

 

Le site est soutenu par la Bibliographical Society.

L’auteur du site à publié un billet d’introduction sur le blog du CERL.

 

Consulter en ligne les inventaires manuscrits de la bibliothèque Vaticane

Au cours de ses siècles d’existence, la bibliothèque Apostolique Vaticane a produit un certain nombre d’instruments de recherche sur ses propres collections : des inventaires et des index manuscrits. Beaucoup restent indispensables jusqu’à ce jour, dans la mesure où les catalogues imprimés ont été entrepris bien plus tard et sont encore loin de couvrir toute l’étendue des collections.

Au cours du XXe siècle, afin d’assurer leur conservation, ces instruments de recherche manuscrits ont été versés dans les fonds de manuscrits proprement dits et retirés des salles de consultation. Ils y furent alors remplacés par une vaste série de photocopies intégrales, à l’usage des lecteurs de la bibliothèque.

Demeurant des instruments de recherche précieux, ces reproductions ont elles-mêmes fait l’objet d’une campagne de numérisation particulière. Une section dédiée de la bibliothèque virtuelle de la Vaticane, DigiVatLib/Inventari, donne ainsi accès à 331 de ces volumes : Continuer la lecture

« Mapping Manuscript Migrations » (MMM): un nouveau portail sur la provenance des manuscrits médiévaux

(English below)

Le portail Mapping Manuscript Migrations (Modéliser les migrations des manuscrits) a été lancé le 30 janvier 2020 au colloque Digging into Data à Washington DC (National Science Foundation) : https://mappingmanuscriptmigrations.org/

Le portail MMM vous permet de suivre plus de 200 000 manuscrits du Moyen Âge et de la Renaissance, à partir de leurs origines, anciens possesseurs, auteurs et titres. Vous pouvez aussi visualiser leurs voyages à travers les siècles, de leur production à leur dernière localisation connue. Continuer la lecture

Publication d’un article de Stéphane Lecouteux sur les réseaux de confraternité

Stéphane Lecouteux (Caen, Craham) vient de publier sur le carnet Col&Mon (Analyse spatiale et temporelle du phénomène religieux) un article détaillé et illustré dont l’objectif est de mettre en lumière l’importance de la connaissance des réseaux de confraternité pour la compréhension des déplacements humains et pour la perception des différents types d’échanges ayant existé entre les communautés religieuses tout au long du Moyen Âge : échanges spirituels, intellectuels, culturels et artistiques, notamment. Il s’agit d’une présentation de quelques résultats des recherches menées dans le cadre de sa thèse de doctorat Réseaux de confraternité & Histoire des bibliothèques. L’exemple de l’abbaye bénédictine de la Trinité de Fécamp (thèse de doctorat de l’Université de Caen Normandie et de l’École Pratiques des Hautes Études, dir. Catherine Jacquemard et Anne-Marie Turcan Verkerk, soutenue à Caen le 23 novembre 2015, téléchargeable sur HAL). L’enquête menée dans le cadre de cette thèse a permis de mettre en lumière le rôle essentiel des réseaux de confraternité pour la création et l’enrichissement des bibliothèques monastiques.

Stéphane Lecouteux, « Les réseaux de confraternité : une clef pour la compréhension de la mobilité monastique et l’analyse des échanges entre communautés religieuses » [en ligne : https://colemon.hypotheses.org/565]

Un collectionneur de livres astrologiques dévoilé ?

Les inventaires de la librairie royale réunie par Charles V et Charles VI (1364-1422) constituent une source inépuisable pour appréhender les collections particulières qui sont venues se fondre dans les bibliothèques du Louvre et des autres résidences royales[1]. J’ai déjà eu l’occasion de souligner combien ces inventaires, dont le plus ancien (inventaire A) [2] remonte à 1373 / 1380, écrasent la perspective chronologique des manuscrits qui y sont recensés. En outre, le relativement faible nombre de manuscrits retrouvés (200 environ sur 1200 décrits, tous inventaires confondus) interdit bien souvent d’acquérir des certitudes, du fait même de l’imprécision des inventaires : les descriptions des armes ou des titres données par les inventaires sont bien souvent trop vagues pour acquérir une certitude quant à l’identification des possesseurs de mss.

Continuer la lecture