Bibale renouvelée : une base collective pour les données de provenance des bibliothèques françaises

Le 28 juin 2018 a marqué la publication officielle en ligne de la nouvelle version de la base de données Bibale.

Sur la même adresse que l’ancienne version vous trouverez désormais une structure complètement renouvelée pour les données sur la provenance des manuscrits médiévaux et les collections anciennes. La recherche dans ces données est devenue beaucoup plus souple et simple:

  • un champ unique pour la recherche simple dans toutes les données ;
  • l’utilisation des guillemets pour chercher des chaînes de caractères précises ;
  • l’utilisation de l’astérisque pour la troncature (au début, au milieu et en fin de mot) ;
  • les filtres dans la colonne de gauche pour réduire les listes de résultats ;
  • l’affichage des résultats de chaque recherche en liste ou en tuiles ;
  • une recherche avancée est encore en développement, mais peut déjà être utilisée aussi.

La base est en cours d’enrichissement dans le cadre du projet MMM (Mapping Manuscript Migrations), en ce moment avec les manuscrits français et latins qui sont passés dans la bibliothèque du cardinal de Richelieu.

La grande nouveauté est surtout que Bibale est devenue une base de données collective d’envergure nationale. Des conservateurs et collaborateurs de toute une série de bibliothèques (municipales, universitaires, etc.), regroupés depuis 2013 dans un « groupe de travail provenances » , ont participé au développement de la nouvelle base Bibale et ont commencé à verser leurs données par la saisie directe dans Bibale. Des imports massifs seront finalisés dans les mois à venir. Ce projet est coordonné par la Bibliothèque de l’Institut de France et est soutenu par l’équipex Biblissima.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.