Séminaire Histoire des bibliothèques anciennes sur les fragments de la BnF (18 mai 2018)

La prochaine séance du séminaire « Histoire des bibliothèques anciennes », organisé par la section de codicologie de l’IRHT aura lieu le vendredi 18 mai (il s’agit de la séance prévue le vendredi 27 avril, est reportée au vendredi 18 mai).

« Les recueils de fragments de la BnF »

Deux conférences seront données sur ce thème :

Francesco Siri et Laura Albiero (BnF) : Glaner dans le fonds latin de la BnF

Résumé : La volumétrie des fragments conservés à la BnF est difficile à déterminer : nombre d’entre eux sont encore in situ, d’autres demeurent ramassés dans des boites de conservation, les plus heureux ont été réunis dans des recueils factices réalisés à des époques lointaines. Notre contribution a pour objectif de dresser un premier inventaire des fragments conservés à la BnF, à partir d’un dépouillement systématique du fonds latin (Latin 1-18613). C’est ainsi que l’examen des plusieurs données – l’emplacement, le contenu, la matérialité des fragments – permet d’apprécier un patrimoine encore trop peu connu, et de poser les fondements pour une reconstruction des contextes historiques ayant donné lieu à la fragmentation des manuscrits médiévaux.

Jérémy Delmulle (IRHT — BnF) : Dom Le Michel, dom d’Achery et les recueils de  fragments des anciens fonds « Saint-Germain »

Résumé : Plusieurs des recueils de fragments présents dans le fonds latin de la BnF proviennent de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés. Rassemblant des centaines de fragments, du VIe au XVIe siècle, ils étaient, pour la plupart, déjà formés lors de l’arrivée du fonds à la Bibliothèque nationale en 1795-1796. Une étude systématique de ces recueils, et une confrontation avec la documentation de travail et la correspondance de deux des plus grands érudits des débuts de la Congrégation de Saint-Maur, dom Luc d’Achery et dom Jérôme-Anselme Le Michel, permettent de mettre en lumière l’histoire de ces fragments : prélevés dans des manuscrits de plusieurs abbayes de la Congrégation dans les années 1630-1640, ils ont été envoyés à Saint-Germain-des-Prés pour servir aux travaux d’édition en préparation et ont ensuite été conservés dans la bibliothèque de l’abbaye. En reconstituant la carrière de « chasseur de manuscrits » de dom Le Michel, il est désormais possible de proposer pour chaque fragment une provenance certaine, voire de le replacer dans son contexte d’origine.

 

Le séminaire se tiendra, comme d’habitude, de 10h à 13h, à l’IRHT (Centre Félix-Grat – 40, av. d’Iéna – Paris 16e), dans la salle Jeanne-Vielliard.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *