Mise à jour de l’étude de l’Inventaire des livres et manuscrits de l’abbaye de Gembloux – 1795

L’identification des manuscrits subsistants de l’abbaye de Gembloux, menée au cours de la préparation de l’édition électronique de l’inventaire des manuscrits de cette abbaye (*Paris, AN, F/17/1276, d. 2, n° 110), est achevée. Dans l’attente de la publication de l’article d’Anastasia Shapovalova, « Deux nouveaux catalogues des manuscrits de l’abbaye de Gembloux », une annexe de cet article à paraître, « Identification des manuscrits subsistants décrits dans l’inventaire de la bibliothèque de l’abbaye de Gembloux (1795) conservé aux Archives nationales », est publiée ici en complément de l’Inventaire des livres et manuscrits de l’abbaye de Gembloux – 1795 (voir le fichier attaché). La liste des manuscrits (89 items, dont 83 identifiés) est accompagnée des concordances des deux sources importantes pour l’histoire de la bibliothèque de Gembloux, créées à l’époque moderne : l’inventaire déjà mentionné et le catalogue de Georges-Joseph Gérard.

Une liste des manuscrits de Lambach (Haute-Autriche) en ligne

Le blog Iter Austriacum publie depuis quelques mois des billets avec des nouvelles de la recherche sur les manuscrits médiévaux en Autriche.

Un billet publié le 1er mai 2016 par Christoph Egger a pour sujet la bibliothèque des bénédictins de Lambach (Haute-Autriche). Lire la suite

Inventaire des livres et manuscrits de l’abbaye de Gembloux – 1795

Fondée par Guibert, moine de Gorze, et son aïeule Gista vers 922, l’abbaye de Gembloux faisait partie de la congrégation de Bursfeld en 1505. Elle possédait une bibliothèque très importante ainsi qu’un scriptorium et une école abbatiale fondés par l’abbé Olbert (1012-1048) ; ce dernier a doté la bibliothèque d’au moins 150 volumes. À la suite de l’annexion par la France le 1er octobre 1795, l’abbaye a été supprimée en 1796, ses biens ont été confisqués par l’État révolutionnaire français (et vendus en 1797).
Quant à la bibliothèque, elle a été dispersée en 1794 : après l’arrivée à Gembloux des militaires français les religieux ont été expulsés de l’abbaye, cependant avant leur départ ils ont pu cacher les livres dans les maisons aux environs de Gembloux. Lire la suite